19/06/2020

La commémoration de l’appel du 18 juin 1940 s’est déroulée jeudi 18 juin 2020 en Mairie de Saint-Benoît-de-Carmaux, en présence de M. Maurice PAULHIES, résistant de la première heure, Serge ENTRAYGUES, représentant l’ANACR et les membres du Conseil Municipal. La cérémonie s’est déroulée dans le respect de la distanciation sociale.
Voici le discours prononcé par THIERRY SAN ANDRES avant de demander à l'assistance une minute de silence en l'honneur de tous les résistants et combattants.

Appel-du-18-Juin-texte-Juin-2015.jpg
Commémorer l’appel du 18 juin 1940, c’est faire référence à un homme :

le Général DE GAULLE né à la fin du XIXe siècle le 22 novembre 1890 et mort le 9 novembre 1970, il y a 50 ans.
Son appel du 18 juin passé quasiment inaperçu à l’époque, marque le début de la Résistance. Il renouvellera son appel le 22 juin et le commémorera tous les 18 juin durant la période de la guerre.
Cet appel à la résistance fut entendu par Augustin MALROUX, maire de BLAYE les MINES et député du Front Populaire, qui refusa de voter les pleins pouvoirs à PETAIN le 10 juillet 1940. Il fut aussi entendu par des jeunes hommes courageux comme Maurice PAULHIES qui marqua son entrée dans la Résistance en écrivant DE GAULE sur un mur de CARMAUX avec un seul L.
Louis SAILLANT, résistant de la CGT au sein du Conseil National de la Résistance écrit en 1972 qu’il eut comme livre de chevet durant l’occupation le livre de Jules MICHELET Le peuple. Et il rappela cet extrait « La légende nationale de FRANCE est une trainée de lumière immense non interrompue, véritable voie lactée sur laquelle le monde eut toujours les yeux. »
L’appel du 18 juin fait partie de cette légende nationale de la France qui est un fait historique central de la résistance.

2020 DSC_3565_ discours.JPG
2020 DSC_3566_minute silence.JPG